Confectionner soi-même ses résistances et ses liquides

Bon plan mis à jour le : 28 janvier 2015

Le budget vape peut rapidement s’envoler. Lors de votre achat, on ne vous signifie que rarement certains points. Le matériel a une durée de vie limitée. Le nouvel utilisateur de la cigarette électronique est donc souvent lâché dans la nature. Et ce, dès sa sortie de la boutique. L’expérience de l’ecig peut se révéler désastreuse. Faute de conseils adéquats.

Pratiquer le diy pour réaliser d’importantes économies

Lorsque j’écoute certains vendeurs près de chez moi, ceux-ci me font peur. Ils n’indiquent pas aux débutants que le matériel acheté n’est pas éternel. Sont-ils eux même des vapoteurs ? J’en doute pour certains lorsqu’il me voit arriver dans leur shop. Certains me demandent ce que je tiens dans les mains. Bien étrange pour des professionnels. Il m’est même arrivé de leur expliquer le fonctionnement du célèbre Vamo !

Il en est de même pour les liquides. Un eliquide ne va pas durer 1 mois. La facture peut vite atteindre trois chiffres par mois. Pour ne pas vous ruiner, il existe le DIY – do it yourself. Il ne faut pas être diplômé d’une grande école pour s’y mettre. Ni même avoir un diplôme de chimiste. Il est à la portée de tous, même s’il faut respecter quelques précautions.

Refaire soi-même ses résistances d’atomiseurs

L’utilisation des atomiseurs reconstructibles nous oblige à fabriquer nos coils par nous-même. Le DIY de résistances d’atomiseur plus commun est aussi possible. Les fabricants ne vous le diront malheureusement pas. Il est pourtant très aisé de restaurer une résistance de Protank par exemple. Imaginez-vous le manque à gagner. Surtout, si tous les utilisateurs de vaporisateur aromatique personnel s’y mettent.

Avec du kanthal et du coton, la technique est simple à accomplir. En quelques minutes, vous serez capable de réaliser votre première résistance.

Élaborer des recettes de liquide maison comme un grand chef

Imaginez-vous la fierté d’avoir créé votre propre liquide. Vous pouvez même utiliser des concentrés tout près. Juste en les ajoutant à une base. Celle-ci est composée de propylène glycol et de glycérine végétale. Vous n’aurez alors plus qu’à déguster. Pour les plus créatifs, vous pourrez mélanger différents arômes. Le DIY de liquides nécessitera des tests avec réussite et échec. Il s’agit là de l’étendue de la vape. Nous pouvons tout accomplir par nous-même.

Le Do it yourself prend de plus en plus de place dans mon quotidien de vapoteur. Je refais bien sur l’ensemble de mes résistances depuis bien très longtemps. Avec mon nouveau matériel, il est devenu nécessaire de faire mes liquides. En effet, avec une consommation de plus de 10 ml par jour, c’était devenu un passage obligé.

Vous êtes adepte du DIY ? Que refaites vous par vous-même ?

N’hésitez pas à partager vos recettes de juices maison pour nous en faire profiter. Nous sommes tous à la recherche de choses à tester.

Bon plan de dernière minute

Remise de 15% sur tous vos achats

Code de réduction
Réduction

J'ai débuté la vape en 2011 avec une ciga-like. Cette expérience a été un fiasco. J'ai réellement appris à aimer la vapote pendant l'été 2013. Je suis désormais accro. C'est devenu une réelle passion que je vous retranscris sur ce Blog.