Quel rba pour débuter ? Simple à coiler et pas cher, ça existe ?

Bon plan mis à jour le : 27 février 2015

Mes débuts avec mon vaporisateur sont loin. Jamais je n’aurais pensé arriver au stade où je suis actuellement. Avec l’expérience, je recherche plus de mon atomiseur. Si certains modèles tous publics conviennent à une majorité de vapeurs, certains veulent plus.

Je me suis mis aux reconstructibles pour une raison. Le tarif. J’en avais un peu assez de devoir racheter des résistances. Celles-ci s’encrassaient vite. Dès une utilisation d’E-liquides comme le Tiki Juice de chez Halo, je savais à quoi m’attendre. Un remplacement de coil à la fin du tank.

Après plusieurs heures de recherche, j’avais opté pour un Ithaka. Ce fut une vraie galère avec le montage. Heureusement d’autres atos sont plus faciles à coiler. Vous en trouverez à tous les tarifs. Tout dépendra de votre budget et si vous êtes pro ou anti clones.

Quel atomiseur réparable est le plus facile d’utilisation ?

Si vous ne maitrisez pas encore la fabrication de vos propres résistances, vous pouvez passer votre chemin. C’est en effet le b.a.b.a pour s’attaquer au rba ou « rebuildable atomizer ». Avec un peu de kanthal et de coton, vous le fabriquerez aisément. Certains se révèlent être de vraies cochonneries. Donc prudence.

Si vous ne désirez pas galérer des heures avant de sortir un montage qui vous convienne. Ça m’est arrivé donc je sais de quoi je parle.

On peut distinguer 3 grandes familles. Laquelle sera faite pour vous ?

L’Ato Génésis : un ato à réservoir pas des plus faciles à utiliser

La particularité de ce RSST est d’avoir la résistance sur le haut. Par capillarité via du câble inox ou du mesh, vous vaporiserez votre eliquide. La problématique de cet ato réside avant tout dans son montage.

La plus courante est le fameux point chaud. C’est en fait une chauffe anormale de la résistance. Mes premières expériences ont été réalisées avec un Kraken. Avant d’opter pour un microcoil coton, j’avais acheté du câble inox et de l’ekowool. Une réelle aventure pour faire une installation sans court-circuit. J’ai finalement réussi à le faire fonctionner mais le rendu n’était pas terrible. Par contre, niveau hit, j’en avais pour mon argent.

Je suis vite passé à autre chose. S’il n’y en avait qu’un à conseiller, ce serait le Taifun ou le Kayfun.

L’atomizer reconstructible avec tank qu’un débutant doit plébisciter

Ce type d’atomiseur se rapproche d’un clearomiseur classique. La seule différence est que vous maitrisez votre assemblage. Vous choisirez la valeur de votre résistance. Et n’aurez plus qu’à profiter du réservoir allant jusqu’à 5ml. Si possible avec votre liquide préféré bien sûr !

Cette typologie d’atomizer m’accompagne au quotidien. Des risques de fuites ou de « glouglou » sont envisageables. Mais la qualité de vapotage est au rendez-vous. Avec quelques heures d’apprentissage, ces soucis ne seront que du passé. S’ils se produisent, vous n’aurez qu’à vous en prendre à vous-même.

Vous êtes un peu kamikaze et souhaitez embuer la pièce de votre appartement ? Je connais un moyen imparable.

Le RBDA : simple ou double coil fibre / coton, à vous les nuages de vapeur !

Pour un tarif tournant autour de 5 € sur des sites asiatiques, ces rda sont super intéressants. Le « rebuildable dripping atomiser » a pour principale mission de vaporiser votre liquide.

Mis à part quelques exceptions. Comme le Magma de Paradigm. Vous ne bénéficierez pas de réserve de E-liquide. Vos mèches en coton ou en Fiber Freaks feront office de stockage du juice.

L’atomiseur reconstructible sans réservoir a le principal avantage de ne pas être très cher. Réduit à sa plus simple expression, ce genre d’ato se négocie parfois à moins de 10 €. Si vous souhaitez vous mettre aux reconstructibles, c’est certainement le choix à privilégier. Vous réaliserez vos premiers montages de résistances. Tout en ayant une restitution des saveurs améliorée.

Devant un bon film, dans mon canapé, c’est sans hésiter le dripper à posséder. Un Igo L fera l’affaire et aura un rapport qualité prix des plus intéressants. Mais combien êtes-vous prêt à mettre ?

Clone ou orignal : faites votre choix parmi les nouveautés

C’est un peu une question qui fâche dans la communauté. Pâles copies ou versions originales des atomiseurs ?

Le dernier Taifun GT2 est affiché au prix de 140 € tandis que le Kayfun V4 est autour des 100 €. Personnellement, pour juste faire un essai, je ne mettrais jamais ce montant. Si vous avez les moyens, libre à vous.

Vous cherchez votre vape ? Souhaitez tester du matériel ? il faudra vous tourner vers des sites chinois.

Pour un prix dérisoire, vous bénéficierez de parfaites contrefaçons. Plus ou moins bien abouties, certaines se révèlent très performantes. A vous de voir, si vous allez passer aux achats compulsifs ou simplement vous raisonnez. L’achat d’un modèle High End provoquera la colère de votre banquier. Et sera certainement dépassé dans quelques mois. A vous de faire votre choix en connaissance de cause.

Un atomiseur reconstructible peu onéreux et facile à monter n’est pas dur à trouver. S’il n’y en avait qu’un pour se faire la main ? Ce serait un dripper de type Magma. Dès que j’aurais trouvé le meilleur atomiseur reconstructible, je vous en ferais part.

Vous apprécierez certainement ces lectures complémentaires :

Bon plan de dernière minute

Remise de 15% sur tous vos achats

Code de réduction
Réduction

J'ai débuté la vape en 2011 avec une ciga-like. Cette expérience a été un fiasco. J'ai réellement appris à aimer la vapote pendant l'été 2013. Je suis désormais accro. C'est devenu une réelle passion que je vous retranscris sur ce Blog.