Vapoter comme une machine à vapeur et réaliser de gros nuages

Bons plans de dernière minute
Acheter
Vente spéciale Cyber Monday

Promotions spéciales Cyber Monday.

Qu’il est loin le temps où j’étais l’heureux utilisateur d’un stardust au réservoir de 1,6 ml. Avec une consommation de 3-4 ml par jour, je me disais que mes économies liées à la vapote seraient énormes. Que nenni, ma consommation a réussi à doubler, voire tripler en moins de deux ans. Lorsque l’on sait qu’un litre de liquide commercial avoisine les 600 €. Il est facilement possible de dépasser le budget clopes initial. S’il peut y avoir un conseil en cigarette électronique à donner, c’est de passer au DIY. Il permet de profiter pleinement de son matériel. Mais aussi d’effectuer de jolies économies.

La consommation de liquides évolue avec le matériel utilisé

Quand ma consommation de liquides a-t-elle réellement augmenté ? Je m’en souviens comme si c’était hier ! Le jour où je me suis mis à refaire moi-même mes coils de Protank2. Dotés de coton cardé, j’étais tout fier de mes premières réalisations. Bien m’en pris. Ma fiole de liquide Halo de 7ml ne passait plus la journée. Comme beaucoup, je me suis mis à réaliser des stocks. Il ne fallait surtout pas que je tombe en panne de mon élixir. Un peu comme lorsque j’étais fumeur et qu’il me fallait quelques paquets d’avance. Juste au cas où.

Alors que certains vendeurs placardent dans leur boutique : 1 liquide = 1 cartouche de tueuses, mon entourage semblait interloqué. L’évaporation de mes juices grimpée en flèche rapide. Pour accentuer le phénomène, mon nouveau matériel en était aussi la cause. Passer aux atomiseurs reconstructibles, aux mods électronique et mécanique n’y était pas étranger. Plus j’évoluais dans la vape et plus mes résistances chauffaient. Beaucoup plus qu’à l’accoutumée en tout cas. Elles avaient alors besoin d’une alimentation de liquide bien plus importante.

Vapoter 1 ml de liquide par taffe est possible

Lorsque l’on est débutant, on doit certainement se dire : il fait comment le Monsieur !!! Moi avec 1 ml, je fais ma journée !

Dès mes premiers montages en rda maitrisés, en simple ou double coil. Je n’hésitais pas à faire monter ma box dans les tours. En la poussant à 50 watts ! Avec d’importantes aspirations, le dripper Magma, rempli à ras bord pouvait être vidé en moins de 2 minutes.

A ce rythme, je me suis rapidement dit que la vape allait être un gouffre financier. Entre tester tous les liquides pour trouver son allday, racheter les liquides que l’on a aimés. On ne peut s’en sortir sans y laisser des plumes. Mais en parcourant divers forums, j’ai trouvé la solution. C’est le Do it yourself. Si l’on pouvait résumer : c’est fait le par toi-même.

Confectionner et consommer des juices faits maison

La solution pour les vapeurs qui sont dans ma situation est alors de se mettre au DIY – do it yourself. Faits par nous-mêmes, les juices ont un prix dérisoire. Mais pour en bénéficier, il vous faudra du propylène glycol, de la glycérine végétale. Et d’arômes qui vous donneront la touche finale à votre recette.

Il y a tout de même quelques précautions à prendre. La base contient souvent de la nicotine. C’est une matière toxique. Donc ne vous improvisez pas laborantin si vous n’avez pas les accessoires nécessaires.

Vous souhaitez vaper à la manière d’un RIPtrippers ? Vous n’avez alors plus aucun souci de portefeuille pour vous faire plaisir. Mais aussi, alerter tous les pompiers qui se trouvent à moins de 5 km à la ronde. Juste au cas où ils débarqueraient avec la grande échelle.

En attendant que je vous parle plus du DIY dans de prochains articles, combien consommez-vous de liquides par jour ?

Bon plan de dernière minute

J'ai débuté la vape en 2011 avec une ciga-like. Cette expérience a été un fiasco. J'ai réellement appris à aimer la vapote pendant l'été 2013. Je suis désormais accro. C'est devenu une réelle passion que je vous retranscris sur ce Blog.
Search