Vapoter dans les lieux publics est autorisé

Bon plan mis à jour le : 5 février 2015

Une actualité sur la cigarette électronique n’est pas passé inaperçue. Un utilisateur de l’Ecig avait eu le malheur de sortir son vaporisateur aromatique personnel. En pleine gare, celui-ci s’était vu infliger une amende. Même si le civisme devrait être rigueur. Certains s’octroient des droits. Qui en payent les conséquences la plupart du temps ? Bien sur les autres E-fumeurs.
La chambre criminelle de la Cour de cassation a rendu un arrêt le 24 Novembre 2014 qui fera acte. Un vapoteur est autorisé à utiliser son substitut à la cigarette dans un lieu public.

Utiliser sa e-cig dans un lieu public n’est pas un délit

La Cour de cassation vient de juger. En l’état des textes, l’interdiction de fumer ne s’applique pas à la cigarette électronique.

Une voyageuse avait été verbalisée pour infraction à une interdiction de fumer. Alors qu’elle faisait usage d’une cigarette électronique dans l’enceinte d’une gare SNCF. Le juge de proximité l’avait relaxée. Au motif que les textes interdisant de fumer n’étaient pas applicables à la cigarette électronique.

La Cour de cassation approuve sa décision. Pour la Cour, les textes répressifs sont d’interprétation stricte.

L’interdiction de fumer a été prévue alors que la cigarette électronique n’était pas encore utilisée. De plus, celle-ci ne saurait être assimilée à une cigarette traditionnelle. Le liquide mélangé à l’air étant diffusé sous forme de vapeur. De ce fait, les textes relatifs à l’interdiction de fumer ne peuvent s’appliquer à la cigarette électronique.

La balle est dans le camp du législateur

Le juge pénal ne fait que rappeler le principe que la loi pénale est d’interprétation stricte. En gros, le terme cigarette électronique n’est pas inscrit dans le code pénal. Il ne peut y avoir de sanctions en l’état. En attendant que le législateur ne s’occupe des vapoteurs incivilisés. Il est possible de vaper dans une gare, un stade… Pour combien de temps encore ?

Cela n’est pas sans poser de nombreuses interrogations. Il est de plus en plus courant de voir des utilisateurs faire fonctionner leur cigarette électronique un peu partout. Un peu comme les personnes qui utilisent leur téléphone portable. Pouvons-nous tout faire en prétextant que l’Ecig n’est pas une clope ?

La vape attitude à adopter dans un lieu ouvert au public

Je pense qu’il faut prendre les mêmes précautions que lorsque nous fumions nos tueuses. Pour le commun des mortels, nous dégageons une fumée. Nocive ou pas, les études ne le prouvent pas. Il faut simplement appliquer le principe de précaution. En effet, lorsque l’on aura le même traitement que les fumeurs, qu’aurons-nous réellement gagné ? A part l’argent économisé, je ne vois pas.

Auparavant, nous fumions. Aujourd’hui nous vapons et nous convertissons de plus en plus d’anciens clopeurs. Alors mettez-y un peu de civisme amis vapoteurs !

Bon plan de dernière minute

Remise de 15% sur tous vos achats

Code de réduction
Réduction

J'ai débuté la vape en 2011 avec une ciga-like. Cette expérience a été un fiasco. J'ai réellement appris à aimer la vapote pendant l'été 2013. Je suis désormais accro. C'est devenu une réelle passion que je vous retranscris sur ce Blog.