Changer le réservoir de votre atomiseur à bon prix

replacement tank atomiseur vapofolies

S’il est un accessoire de cigarette électronique qui peut se casser ou se fendre, c’est son réservoir. Même si vous êtes méticuleux comme moi. Vous n’êtes jamais à l’abri d’une chute de votre atomiseur préféré. Malheureusement, il peut aussi arriver qu’avec des matières comme le plastique, des goût parasites apparaissent. Voire même dans le pire des cas, qu’ils viennent à se fendre. C’est un problème que l’on ne voit pas arriver. Ce sera souvent au moment du nettoyage que l’on apercevra le problème.

Vous n’êtes bien sur pas dans l’obligation d’acheter un nouvel atomiseur. Fort heureusement d’ailleurs. Imaginez combien cela vous couterez si vous avez investi dans un modèle très haut de gamme.

Il en existe de différentes matières. Petit panorama de ce que vous trouverez avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Les différentes matières de vos tanks : quel est le meilleur choix ?

Désormais, 3 matières composent notre réserve de liquide d’e-cigarette. Lequel privilégier ? Tout dépendra les e-liquides que vous consommerez mais aussi votre façon de vapoter.

Tank pyrex

Le plus grand ennemi du verre est la chute. Si votre clearomiseur vient à tomber, vous avez de grandes chances de le ramasser en plusieurs morceaux. C’est le principal inconvénient du tank pyrex. Il possède pourtant que des avantages. Après un lavage sous le robinet, les goûts disparaissent. Vous pouvez alors passer d’un jus à l’autre sans aucun souci. Aucune saveur parasite n’apparaitra.

Le plus souvent, ils sont vendus transparents. Mais de plus en plus, on en retrouve des colorés. De quoi donner un look mais surtout se différencier des autres vapoteurs lors de rassemblement. Quoi de plus énervant que de voir le même ato chez tous les utilisateurs d’ecigs !

Tank plastique

La plupart du temps, c’est la configuration d’origine des anciennes générations de clearos. Ils sont de moins en moins utilisés mais si certaines marques les utilisent encore. Beaucoup plus résistant que le verre en cas de chute, il pose 2 principaux problèmes.

Le Tank plastique déteste en effet certains e-juices. J’en ai eu l’amère expérience avec du Snake Oil que je vapais dans mon Taifun GT2. Alors que je n’ai rien vu venir. Lors d’un passage à l’eau, j’ai vu apparaître une fissure qui se dessinait. En plus de celle-ci, le réservoir n’était plus transparent mais opaque. Une réaction chimique s’est donc produite entre ces 2 composants.

Le second souci de cette matière est que les goût peuvent parfois resté et être désagréable. Imaginez vous vapez de la menthe et ensuite un custard. Un custard mentholé ne sera peut-être pas à votre goût !

Tank stainless steel

Avec l’acier inoxydable, vous n’avez pas les soucis des 2 matières précédentes. Par contre, le tank stainless steel pose un seul souci. C’est que vous vapez à l’aveugle. Vous redoutez le dry-hit ? Il est quasi certain que vous ne verrez pas arriver le moment où votre réserve sera vide. Un goût de brulé en pleine gorge des plus désagréables apparaitra.

Sur les mods et box d’anciennes générations, il s’agissait d’un gros problème. Je pense qu’avec le contrôle de température équipant les nouveaux modèles, c’est une histoire ancienne. Dès que votre mèche ne sera plus imbibée, le contrôleur se mettra en marche. De ce fait, votre batterie ne vous permettra plus de vapoter. Vous saurez quand il faut recharger. Le stainless steel va-t-il trouver un second souffle ?